Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 87.djvu/187

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
181
LA MENDICITÉ DANS PARIS.

plein le plus souvent de rêvasseries dont l’application eût été impraticable, on est surpris de trouver le germe d’institutions excellentes ; c’est lui qui le premier proposa d’organiser les monts-de-piété, qui ne devaient être ouverts en France que le 1er janvier 1778 ; enfin, considérant d’une part la saleté des rues de Paris, le danger que les malfaiteurs y font courir aux passans[1], de l’autre le nombre extraordinaire des mendians, il imagine d’employer ceux-ci à nettoyer la ville et à protéger les citadins. Pour cela, il les dispose de cinquante pas en cinquante pas dans les rues, armés de pelles et de balais, de façon à enlever les ordures et à pouvoir s’appeler les uns les autres pour aller au secours des personnes attaquées par les voleurs. Ce projet, qui avait un côté pratique et raisonnable, ne reçut même pas un commencement d’exécution, et le sieur Douet de Romp-Croissant en fut pour ses frais de style.

C’est à Louis XIV, ou pour mieux dire à M. de Belièvre, premier président du parlement, que revient l’honneur d’avoir inauguré en cette matière un système hardi et fécond, ce qu’alors on nomma « le renfermement des pauvres. » Une déclaration en forme d’édit, datée du 4 mai 1656, créa l’hôpital-général, composé principalement de trois maisons : Notre-Dame de la Pitié, la maison de Saint-Denis ou le Petit-Arsenal, dite la Salpêtrière, et Bicêtre, qu’on appelait aussi Saint-Jean. À ces trois établissemens principaux était adjointe la maison Sainte-Marthe ou maison Scipion, qui servait à la fois de boucherie et de boulangerie pour le ravitaillement des refuges obligatoires qu’on allait ouvrir. Si l’on en croit Sauval, le nombre des mendians à Paris dépassait alors le chiffre de 40,000 ; c’était « un peuple indépendant qui ne connaissait ni loi, ni religion, ni supérieur, ni police ; l’impiété, la sensualité, le libertinage, étaient tout ce qui régnait entre eux. » La mesure était décidée en principe, mais on en redoutait fort l’application ; on craignait de ne pouvoir se rendre maître de cette tourbe de grabataires et de besaciers. Tout cependant se passa sans désordre et avec une facilité qu’on n’avait point prévue. On publia au prône de toutes les églises de Paris que le 7 mai 1657 l’hôpital-général serait ouvert pour les pauvres qui voudraient y entrer, et le même jour on fit un « cri public » qui défendait aux mendians de jamais plus demander l’aumône ; le 13, on chanta solennellement la messe du Saint-Esprit dans l’église de la Pitié, et le 14 on arrêta, pour en faire des reclus, tous les mendians

  1. « Il a été tué de nuict dans les rues de cette ville de Paris trois cent soixante et douze hommes en trois mois, d’entre la Sainct-Rémy dernière et les Roys en suivant de cette présente année 1644, et il y en a quatorze de tués ledit jour des Roys et plus de huict cents depuis le déceds du feu roy Louis XIII d’heureuse mémoire jusques au-dit jour, » La France guerrière, VIIe partie, p. 293.