Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 62.djvu/748

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA
CRITIQUE CONTEMPORAINE
EN ANGLETERRE

I. Essays in Criticism, London 1865. — II. Lectures on translating Homer, London 1864, etc.

Supposons une grande et puissante nation professant une confiance illimitée dans la liberté, et que deux siècles d’une prospérité inouïe ont récompensée de cette confiance. De grands partis, aussi vieux que cette liberté même, s’y sont formés, ils gouvernent avec elle et par elle ; c’est sur elle qu’est fondée, pour cette nation, toute idée d’autorité, ou plutôt autorité et liberté sont devenues synonymes. Que sera le rôle de la critique au milieu d’une telle situation ?

S’il est vrai que la littérature se façonne et s’organise sur le modèle de la société qui lui sert de moule en quelque sorte, la critique ne pourra manquer de se diviser en autant de partis que la nation elle-même. Elle sera par exemple whig, tory et radicale, si cette nation est l’Angleterre. La liberté dont elle jouira sera limitée par les intérêts du parti dont elle sera solidaire ; mais cette limite aura du moins son avantage : les lettres ne demeureront pas sans règle ; elles