Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 47.djvu/902

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


UN
VOYAGE AUTOUR DU JAPON
SOUVENIRS ET RECITS

IV.
LES ENVIRONS DE YOKOHAMA ET LA MER-INTERIEURE.


I

Avant de quitter Yokohama, dernière station de mon voyage autour du Japon, il me restait à visiter Kanasava, bourgade de pêcheurs renommée par sa situation pittoresque, Kamakoura, la ville des temples, le Dal-bouts> colossale statue en bronze d’un bouddha, et Inosima, l’île sainte que la légende japonaise a peuplée de génies bienfaisans. — Kanasava, à 15 kilomètres de Yokohama, se trouve au sud de cette ville, sur les bords d’un petit havre, dont les eaux basses ne permettent pas l’approche des navires européens, mais qui abrite des centaines de bateaux de pêche; sur les cartes marines anglaises, ce havre a été désigné sous le nom de Goldsborough inlet. — Inosima est située à 15 kilomètres par le sud-ouest de Kanasava, dans la partie orientale de la grande baie formée par les presqu’îles d’Idsou et de Sagami. C’est une lie de formation volcanique, que les marées, en la rattachant à la grande île de Nippon au moyen d’une étroite langue de terres basses et sablonneuses, ont, dans le cours des siècles, transformée en presqu’île. Vue à une faible distance du rivage, elle conserve cependant encore toutes les apparences d’une île. — La ville de Kamakoura, sur la presqu’île de Sagami,