Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 47.djvu/330

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LES DÉCOUVERTES RECENTES
DE
LA CHIMIE PHYSIOLOGIQUE

TRAVAUX DE M. PASTEUR.

I. Mémoires sur la Fermentation alcoolique, 1860. — II. Mémoires sur les Corpuscules organisés qui existent dans l’atmosphère. Examen de la doctrine des Générations spontanées, 1862. — III. Etudes sur les Mycodermes, 1862. — IV. Nouveau procédé industriel de fabrication du Vinaigre, 1862. — V. Examen du rôle attribué au Gaz oxygène atmosphérique dans la destruction des matières animales et végétales après la mort, 1863. — VI. Recherches sur la Putréfaction, 1863.

On a souvent reproché à la critique de tout détruire sans rien édifier, d’enlever à l’âme humaine ses anciennes croyances sans être capable de lui en fournir de nouvelles, de laisser dans l’esprit un vide que rien ne peut remplir et un ennui que rien ne saurait soulager. La critique peut repousser de tels reproches en affirmant qu’il ne dépend pas d’elle d’y échapper : comme tout ce qui est humain, elle est fille des siècles et se rattache par une chaîne invisible à des événemens dont elle ne peut empêcher le cours. On ne peut choisir sa place dans l’interminable échelle des temps : il ne dépend pas de nous de naître à l’un de ces momens fortunés où l’âme, emportée sur les ailes d’une inspiration spontanée, s’envole joyeuse et libre à de nouveaux rivages plutôt qu’à l’une de ces époques où l’esprit humain, brisé par un violent effort, se replie sur lui-même, analyse le passé et fait le compte de ses espérances trompées. C’est dans le domaine des idées religieuses au reste que se produisent surtout ces vaines objections contre la critique; dans le domaine de la science, on ne les connaît pas. Celui qui renverse un faux système est aussi