Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 47.djvu/20

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui vous ont peut-être fait illusion, elle est remarquablement obstinée; il y a de ces personnes qui, lorsqu’on les contrarie, tombent malades, menacent de mourir, et à qui on finit toujours par céder... Maintenant que faire d’eux?... Il ne veut pas retourner dans la colonie, et je ne m’en soucie guère davantage... Convient-il de les maintenir ici?

— Vous me posez là une question, miss Underwood...

— Il serait plus court de m’appeler Nettie,... comme fait tout le monde,... me dit mon étrange compagne. D’ailleurs vous êtes en quelque sorte mon frère, et je ne puis demander conseil à personne autre... Je vois chez vous beaucoup de réticences, de ménagemens tout à fait inutiles, sachez-le bien... Si vous croyez que je me fais des illusions sur le compte de votre frère et sur celui de ma sœur, vous êtes dans une erreur absolue. Je savais à quoi m’en tenir avant de quitter l’Australie... Mais pourquoi vous effaroucher ainsi?... Pensez-vous que je vais me tourner contre les miens par cela seul que leur absurdité m’est connue?... Me croyez-vous capable de murmurer contre le poste où Dieu m’a mise?... Pas le moins du monde. Je connais la situation, et je voudrais la connaître mieux encore,... mais pour en tirer meilleur parti... Expliquez-vous donc sans détour. »

J’étais étonné, presque choqué de cette liberté de langage. La résolution de cette jeune fille en même temps m’alarmait sur son avenir. « Ah! me dit-elle, dès qu’elle vit poindre cette pensée, si on pouvait compter sur Fred pour quoi que ce soit, s’il voulait se conduire en homme et travailler pour les siens, je me chargerais bien de nous établir dans un de ces cottages fleuris et d’y procurer aux enfans tous les soins que réclame leur éducation;... mais s’il continue à croupir dans la paresse, nous aurons grand’peine à joindre les deux bouts... On peut vous le dire, docteur Edward, j’ai deux cents livres sterling de revenu... Susan était dans la même position que moi quand elle s’est mariée ; mais Frederick alors s’est fait remettre le capital de cette modique dot, et l’a complètement dissipé. Reste donc à savoir si on peut subsister à Carlingford avec trois enfans et deux cents livres par an.

— Fred serait un grand misérable, m’écriai-je malgré moi, s’il pouvait se résigner à vivre à vos dépens.

— Il me semble qu’il vivait aux vôtres, me répliqua froidement Nettie, — et sans se croire obligé à beaucoup de reconnaissance... Que voulez-vous? il faut le prendre comme il est, puisque nous ne saurions le changer... Mais voici la chapelle, et la maison Smith ne doit pas être bien loin... Ne pourriez-vous, en me présentant comme votre belle-sœur, et en me donnant ainsi votre garantie morale,