Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1859 - tome 22.djvu/277

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sans avoir encore mis la main à l’œuvre, du percement d’un tunnel sous le lit de l’Ohio, entre Cincinnati et le faubourg de Covington.

Le vaste pays compris entre les grands lacs du Canada, l’Ohio et le Mississipi est la terre promise de l’Amérique du Nord; mais une région surtout, l’état de l’Illinois, semble privilégiée, car tous les avantages géographiques s’y réunissent, ceux-là mêmes qui semblent mutuellement s’exclure. Cette région est éminemment continentale, puisqu’elle est au centre du bassin du Mississipi, et que toutes les grandes lignes commerciales du nord au sud et de l’est à l’ouest doivent nécessairement s’y croiser; elle possède en même temps tous les avantages d’un pays insulaire, puisqu’elle est entourée de tous côtés par des eaux navigables. A l’ouest le Mississipi, au sud l’Ohio, à l’est le Wabash, au noir le Rock, l’Illinois et le magnifique lac Michigan, font à l’état de l’Illinois une ceinture de ports, et les produits du sol peuvent immédiatement s’expédier pour toutes les parties du monde. L’Océan-Atlantique vient lui-même, par le Saint-Laurent et l’enchaînement des grands lacs, former une méditerranée jusqu’au cœur du pays.

Sous le rapport agricole, la région de l’Illinois est tout aussi privilégiée que sous le rapport commercial; le sol est composé d’alluvions antiques et de débris fortement mélangés de terre végétale : il suffit de l’exciter d’un coup de bêche ou de charrue pour lui faire produire des récoltes abondantes. Tout au plus la dixième partie du sol est-elle en culture, et cependant le maïs et le froment y donnent tant de produits, que Chicago est devenu le premier port du monde pour l’exportation des blés et des farines. Quel sera donc le revenu du sol quand les agriculteurs cultiveront sérieusement leurs champs et s’en remettront plutôt à leur travail qu’à la force productrice d’une nature exubérante! Ce n’est pas tout : la richesse des mines est également merveilleuse; les gisemens de plomb argentifère sont nombreux, et donnaient lieu à une exploitation fort importante avant que les mineurs n’eussent été saisis par la fièvre sacrée de l’or californien. Les mines de fer de l’Illinois sont aussi très riches, et le terrain houiller occupe dans cette région une étendue beaucoup plus considérable que dans tout autre pays du monde. De 10 à 15 millions d’hectares appartiennent à la formation carbonifère, et fourniront à l’industrie future du bassin mississipien une source inépuisable de combustible. Ainsi tout se trouve réuni sur la terre américaine pour développer une prospérité magnifique : position continentale et insulaire à la fois, terrains fertiles, mines fécondes, combustible pour l’industrie, salubrité du climat. Pour compléter l’énumération de tous les privilèges de cet Eldorado, il faut ajouter que les mœurs des Américains sont devenues, dans