Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1848 - tome 22.djvu/582

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


heure ; mais, comme nous proposerons, dans la dernière partie de cette étude, une très large réduction sur les cafés, et comme avec des droits plus modérés la contrebande sera moins surexcitée, cette crainte nous touche peu. De 100 francs, nous réduirions donc le droit sur la chicorée moulue à 10 francs les 100 kil., ce qui rétablirait à peu près les proportions et porterait la recette sur cet article de 45,173 francs à environ 60,000. Ajoutant à cette somme celle de 300,000 francs prélevée sur le houblon, nous aurions pour l’ensemble du chapitre une recette totale de 360,000 francs.

Ici se termine la revue de cette longue et importante section des matières végétales. Que de choses nous aurions encore à dire sur cet intéressant sujet, si nous n’avions à cœur d’abréger ! Il y a de prétendus grands esprits qui n’abaisseront sans doute leurs yeux qu’avec dédain sur les détails infimes dans lesquels nous venons d’entrer : il s’agit pourtant, dans tout cela, de l’existence du pauvre, du pain qui le nourrit, du bois dont il se chauffe, du vêtement qui le couvre, des matières premières qui fournissent un aliment à son travail ; mais qu’importent ces objets à ceux qui n’ont que la main à ouvrir pour faire couler sur la terre des ruisseaux de miel ?

Les résultats financiers des mesures que nous proposons paraissent au premier abord moins satisfaisans que les résultats économiques ; niais ils ne doivent pas nous effrayer, car nous aurons plus tard à offrir à l’état d’assez belles compensations, d’autant mieux que de plus grandes facilités accordées au peuple par rapport aux denrées alimentaires tendent à développer d’autres consommations plus véritablement productives pour le trésor public.

Voici le tableau comparatif des recettes pour les neuf chapitres maintenus dans le tarif :


Farineux alimentaires 5,201,863 fr. 2,750,000 fr.
Fruits et graines 4,004,652 4,004,652
Sucs végétaux 9,186,926 10,500,000
Espèces médicinales 264,041 »
Bois communs 620,067 »
Bois exotiques 1,004,890 2,004,890
Fruits, tiges et filamens à ouvrer 14,283,033 5,300,000
Teintures et tanins 192,314 »
Produits et déchets divers 602,796 360,000
TOTAUX 35,360,582 fr 24,919,542 fr.

La perte à subir pour le trésor, sur l’ensemble de cette section, serait donc de 10,441,240 fr. Si nous y ajoutons celle de 4,200,000 fr. que nous a présentée la section des matières animales, nous nous trouverons dès à présent en face d’un déficit total de 14,641,240 francs.