Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1848 - tome 22.djvu/532

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui renferme tous les autres. La vie véritable est à ce prix. Rappelons-nous ces belles paroles d’un poète latin inscrites par Herder à- la première page de sa Philosophie de l’histoire :

Quem te Deus esse
Jussit et humanâ quâ parte locatus es in re
Disce.


Hors de là, il n’y a que les caprices insensés et les passions mauvaises. Telle est l’excellente pensée qui fait le fond même du pamphlet de M. Strauss, et c’est par elle que son enseignement sera fécond. Oui, le publiciste a dit vrai, les apostats, ce sont ceux qui renient leur époque, ceux qui refusent de participer à la vie générale, ceux qui déchirent le mandat donné par la Providence à tous les enfans d’un même siècle. Dans le passé, assurément, les apostasies sont plus ou moins coupables, selon qu’elles viennent des erreurs de l’éducation, de la timidité du cœur ou de l’orgueil de l’intelligence ; mais à mesure que les sociétés s’avancent vers l’idéal de justice qu’elles doivent réaliser ici-bas, à mesure que l’humanité acquiert une conscience plus claire de ses destinées, les apostasies n’auront plus d’excuses. Évitons-les donc, et sachons surtout qu’il en est de plus d’une sorte. Celle que M. Strauss a dénoncée est la plus dangereuse ; elle n’est pas la seule. Si c’est un crime de prétendre nous ramener au moyen-âge, c’est une entreprise bien condamnable aussi de vouloir renverser ces admirables principes spiritualistes qui, aujourd’hui comme toujours, travaillent à la liberté du monde. Nous croyons, d’après l’ingénieux écrit de M. Strauss, qu’il faut surveiller avec soin les romantiques, qu’il faut empêcher le retour de la société féodale et la parodie du Saint-Empire ; mais nous croyons qu’il n’importe pas moins de s’opposer aux plagiaires du vieux matérialisme. Repousser les uns et les autres, si cette double lutte nous était imposée, ne serait-ce pas obéir encore aux enseignemens du hardi publiciste ? Ne serait-ce pas combattre, sous deux formes différentes, cette apostasie dont il nous a inspiré la haine ?


SAINT-RENE TAILLANDIER.