Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1848 - tome 22.djvu/380

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ainsi sous une seule et même dénomination des marchandises très distinctes et traitées aussi fort diversement par le tarif. Si nous entrons, au contraire, dans les subdivisions, en admettant autant d’articles distincts qu’il y a de droits différens, alors nous en trouvons 1484, sans tenir compte, bien entendu, des droits de sortie ni des droits différentiels établis sur chaque espèce de marchandise, et qui varient selon les provenances et les pavillons, ni même des prohibitions absolues, dont nous faisons une classe à part. Ainsi, 344 ou 1484, voilà les nombres que nous trouvons dans le tarif. Ce n’est pourtant ni à l’un ni à l’autre de ces chiffres que nous nous sommes arrêté. Au lieu de prendre notre point de départ dans le tarif, nous l’avons pris dans le relevé des recettes de la douane, puisqu’aussi bien ce sont les recettes que nous considérons. Ainsi, nous comptons autant d’articles distincts que la douane a mentionné de recettes distinctes. Par là il est clair que le nombre en est considérablement réduit, d’abord, parce que la douane réunit souvent plusieurs articles en un seul, quand la somme des droits perçus est trop faible pour être mentionnée séparément ; ensuite, parce qu’on ne voit figurer en recette ni les articles prohibés, ni ceux dont l’importation a été nulle, et le nombre de ces derniers n’est pas petit. Malgré ces confusions et ces omissions, le nombre des articles portés séparément en recette dans les tableaux de la douane s’élève encore à 948. C’est sur ce dernier chiffre que nous établirons nos calculs.

Pour nous rendre compte de la manière dont ces 948 articles concourent à constituer le revenu, divisons-les en six classes : la première comprendra ceux qui ont produit moins de 100 francs l’un ; la seconde, ceux qui ont produit moins de 1,000 fr. ; la troisième, moins de 10,000 fr. ; la quatrième, moins de 100,000 fr. ; la cinquième, moins de 1 million ; la sixième, 1 million et au-delà. Cela posé, voici comment les 948 articles signalés se répartissent [1]


Nombre d’articles Produit moyen par article Produit total
Ire classe. 128 31 fr. 64 cent. 4,051 fr.
2e - 226 433 fr. 95 98,074
3e - 283 4,000 fr. 00 1,132,000
4e - 215 30,885 fr. 85 6,640,458
5e - 79 307,088 fr. 37 24,259,982
6e - 17 7,057,629 fr. 17 119,979,696
948 152,114,261 fr.

Sans nous arrêter à quelques observations particulières qui ressortiraient de ce tableau, nous voyons que la suppression de tous les articles

  1. Ces calculs, étant faits depuis plus d’un an, ont été dressés à l’aide des tableaux qui se rapportent à l’année 1844. Comme ils sont assez longs à faire, il a paru inutile de les recommencer sur les tableaux relatifs aux armées 1845 et 1846, d’autant mieux que les résultats de ce genre varient peu d’une année à l’autre.