Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1847 - tome 17.djvu/281

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA


LIBERTE DU COMMERCE


ET DES


SYSTEMES DE DOUANES




LES HOUILLES ET LES FERS.




I.

Nous avons posé d’une manière générale les principes qui doivent nous guider dans la solution de cette grande question de la liberté des échanges. Il nous reste à pénétrer dans les détails d’application. Nous l’examinerons tour à tour au point de vue de l’exploitation des mines, de l’agriculture et du revenu public. Pour rendre notre étude sur ces divers points plus précise et plus complète, nous dirons quelles sont les réformes qui nous paraissent réalisables dès à présent, où ces réformes doivent tendre, dans quel esprit et dans quel ordre elles doivent se faire pour être effectuées sans danger. En même temps, nous essaierons de rendre sensible l’influence heureuse qu’elles exerceraient sur le développement de l’industrie française en général. Avant d’aller plus loin, il convient toutefois de rappeler en peu de mots ce que nous avons précédemment établi.