Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1844 - tome 6.djvu/914

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nuances de Mlle Rachel, par le rôle d’Ivan très bien rendu par Beauvalet, comme celui d’Orlof par Guyon.

Nous regrettons d’autant plus vivement que M. Romand ne se soit pas toujours tenu dans la parfaite convenance des situations et dans l’exacte vérité des caractères, que, quand il s’y trouve, quand les personnages sont bien posés, il sait leur prêter alors le langage le plus vrai, le plus habile, le plus pénétrant. Je n’en veux pour preuve que la scène du quatrième acte, la meilleure peut-être de l’ouvrage, où Catherine s’efforce de rendre excusable, aux yeux d’Ivan qu’elle aime, l’assassinat de Pierre III. Dans cette apologie passionnée que nous citons en terminant, Mlle Rachel a déployé une force, une âme, une éloquence admirables :

…………
Attendez, et, malgré vos injustes dédains,
Vous la plaindrez peut-être autant que je la plains.
Avant de la juger, entendez sa défense :
Confidente des pleurs qu’a coûtés sa puissance,
Puisque vous l’attaquez, je puis, je veux, je dois
Lui prêter contre vous le secours de ma voix.
Stettin fut son berceau, dans la Poméranie ;
Elle y vécut quinze ans : sans gloire et sans génie,
Riche de sa beauté, belle de sa pudeur,
Elle ne rêvait point sa future grandeur.
Mais elle était la joie et l’orgueil d’une mère
Qui nourrissait déjà la fatale chimère
De couronner un jour, sur son front triomphant,
Cet orgueil maternel qui perdit son enfant.
Ah ! ces vanités-là nous coûtent bien des larmes ! —
Savez-vous à quel homme on immola ses charmes ?
Non ! — Dans votre cachot, vos geôliers, je le crois,
Ne vous auront pas dit ce qu’était Pierre trois.
Mais c’était l’union repoussante, infernale,
De la laideur physique à la laideur morale ;
Stupide, violent, plein de vices honteux,
Faible autant que brutal, lâche autant que hideux !...
Et vous voulez aussi qu’une enfant noble et pure
Adore un pareil homme, effroi de la nature !...
Vous la mépriseriez de ne le point haïr.
— Sa mère le voulait ; il fallut obéir.
Encor si Pierre en elle eût adoré la femme !
Mais l’amour descend-il dans une pareille âme ?
Mais il la détestait par instinct, par retour,