Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1844 - tome 6.djvu/85

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nourriture malsaine. Dans ce désordre de la nature physique, le moral céda à son tour. Il ne resta plus rien de Ganganelli ; sa raison même s’égara [1]. Des fantômes le poursuivaient dans son sommeil ; au milieu du silence de la nuit, il s’arrachait à des songes monstrueux, il se prosternait aux pieds d’une petite image de madone qu’il avait tirée de son bréviaire, et devant laquelle, depuis quarante ans, deux cierges brûlaient nuit et jour. Là, dans l’horrible croyance de sa damnation éternelle, il s’écriait avec des sanglots : « Grâce ! grâce !... on m’a fait violence. Compulsus feci ! compulsus feci. » Toutefois, il ne fit aucune rétractation par écrit, et c’est à tort qu’un écrivain de la société se hasarde à l’affirmer [2].

Enfin, après plus de six mois de tortures. Clément XIV vit arriver sa délivrance ; en ce moment suprême, la raison lui fut rendue. Ce fut dans la plénitude de son intelligence et de ses douleurs qu’il entra en agonie. Il voulut parler, un moine murmura quelques mots à son oreille ; aussitôt la parole se glaça sur ses lèvres et la vie dans ses veines (22 septembre 1774). La nouvelle de sa mort fit peu de sensation. Le peuple romain l’accueillit avec indifférence. Les ennemis du pape ne rougirent pas de faire éclater une joie indécente : ils applaudissaient aux satires les plus infâmes, qu’eux-mêmes colportaient de palais en palais. Cette conduite pouvait donner lieu à des conjectures étranges. En effet, les soupçons ne manquèrent pas. La vue du cadavre de Ganganelli suffisait pour les provoquer ; il avait perdu jusqu’à cette forme humaine que la nature laisse encore à nos dépouilles au moment où elle les livre à la mort. Déjà quelques jours avant sa fin, ses os, selon l’expression énergique de Caraccioli, s’exfoliaient et diminuaient comme un arbre qui, piqué dans sa racine, se flétrit et perd son écorce. Les hommes de l’art appelés pour l’embaumer trouvèrent un cadavre au visage livide, aux lèvres noires, à l’abdomen enflé, aux membres amaigris et couverts de taches violettes. Le volume du cœur était très diminué, tous les muscles détachés et décomposés dans l’épine dorsale. On eut beau remplir le corps d’aromates et de parfums, rien ne

  1. Pie VII, prisonnier à Fontainebleau en 1814, s’écriait qu’on finirait par le faire mourir fou comme Clément XIV. — Il papa (Pie VII) non prendeva riposo la notte e gustava appéna tanto di cibo, quanto bastava per tenerlo in vita, onde (sono sue parole) sarebbe morte pazzo come Clémente XIV. — Ces lignes sont tirées textuellement des Mémoires du cardinal Pacca (Memorie storiche del ministero del cardinale Bartolomeo Pacca ; Roma, 1830, p. 238).
  2. Georgel, Mémoires.