Page:Revue des Deux Mondes - 1844 - tome 6.djvu/727

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que, si les chaudières s’usent beaucoup plus vite, il est possible de les rendre moins coûteuses, en substituant dans leur construction le cuivre à la tôle : non que ce premier métal ne soit plus cher que l’autre ; mais il dure davantage, et, après l’appareil usé, conserve encore sa valeur.

J’ai essayé d’établir des calculs sur les frais de création et d’entretien du matériel des navires à vapeur comparés aux frais qu’entraîne le matériel des navires à voiles ; malheureusement je n’ai pu donner à ces calculs toute la rigueur désirable, n’ayant eu d’autre base à leur fournir que des hypothèses : les publications officielles n’offrent que des données incertaines à cet égard. M. le baron Tupinier, dans un ouvrage plein d’intérêt [1], s’est livré, dans le même but que moi, à des calculs qui ne sont que de savantes probabilités, et qui, comme les miens, sont exposés à pécher par la base, puisqu’ils ne reposent que sur des suppositions.

Dans cette fâcheuse impuissance de donner des résultats d’une exactitude mathématique, j’ai laissé de côté les dépenses du matériel des navires à vapeur, me bornant à faire observer que les navires à voiles ont aussi un matériel qui s’use vite et en tout temps, tandis que celui des bâtimens à vapeur ne s’use que lorsque la machine marche et rend des services.

Puis j’ai pris la solde et l’habillement des équipages, la consommation du charbon, seules données appréciables, et de ces données j’ai tiré cette conclusion, qu’un vaisseau de deuxième rang entraîne une dépense équivalente à celle de quatre navires de 220 chevaux ;

Qu’ensuite notre escadre actuelle de Toulon coûte ce que coûterait une escadre de

¬¬¬

5 frégates à vapeur de 450 chevaux,
22 corvettes à vapeur de 220 chevaux,
11 bateaux à vapeur de 160 chevaux.
38 navires pouvant porter 20,000 hommes de troupes.

Je demande maintenant que l’on compare les services que pourraient rendre, d’une part, 8 vaisseaux, 1 frégate et 2 bâtimens à vapeur, lents et incertains dans leurs mouvemens, absorbant un effectif de 7,767 matelots ; de l’autre, 38 navires à vapeur montés par 4,529 matelots et pouvant porter tout un corps d’armée de 20,000

  1. Considérations sur la Marine et son budget.