Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1842 - tome 32.djvu/943

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE MONDE


GRECO-SLAVE.




LES MONTENEGRINS. [1]




I

Le Montenegro ou Tsernogore forme depuis près d’un siècle un état indépendant, très faible en apparence, mais en réalité presque invincible, grace à la sympathie de plusieurs millions de rayas serbes auxquels son territoire offre un champ d’asile toujours ouvert. Dominant la Dalmatie, l’Hertsegovine et tout le nord de l’Albanie, cette longue montagne du Tsernogore se déroule en face de l’Italie comme le rempart extérieur du peuple serbe. C’est par elle qu’il communique avec l’Europe, c’est autour de ces glorieux sommets que tous les rebelles gréco-slaves se rallient. Les luttes héroïques dont elle est constamment le théâtre exaltent tout un peuple qui, resté indomptable,

  1. Voyez les livraisons du 1er février, du 1er juin et du 1er août 1842.