Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1842 - tome 32.djvu/126

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



DU SORT


DES


CLASSES LABORIEUSES.




I. – Histoire de l’économie politique, par M. de Villeneuve-Bargemont. — II. – De la misère des classes laborieuses en Angleterre et en France, par M. Eugène Buret. — III. -Du Paupérisme, par M. de Chamborant. — IV. – Travail et salaire, par M. Tarbé. — V. – De la misère, de ses causes et de ses remèdes, par M. d’Esterno. — VI. – Organisation du travail, Association universelle, par M. Louis Blanc. — VII. – Plan d’une réorganisation disciplinaire des classes industrielles en France, par M. Félix de La Farelle. — Documens divers.


Les pays voués à l’industrie, et particulièrement l’Angleterre, offrent depuis quelque temps un affligeant spectacle. Soit humanité, soit appréhension vague de l’avenir, chacun s’émeut de la misère croissante de ceux qui sont destinés à vivre du produit de leur travail. De toutes parts, on interroge la science économique pour lui demander ce qu’elle peut faire dans l’intérêt des classes souffrantes. La tribune et la presse, les académies et les ateliers, ne cessent d’alimenter cette controverse ; mais, du choc animé des opinions, d’un déluge d’écrits, il n’est résulté jusqu’ici, ce nous semble, qu’une mêlée plus