Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/742

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



En 1826, M. de Villèle produisit à la chambre des pairs des calculs faits sur les rôles de plusieurs départemens et sur une population moyenne de 363,560 individus. C’est le seul document exact que l’on possède pour éclaircir cette question. Nous citons textuellement :

« Sur cette population moyenne de 363,560 individus, les rôles de 1815 présentaient 149,311 contribuables ainsi distribués : 116,433 payant moins de 20 francs d’impôt ; 9,616 de 20 à 30 francs ; 9,243 de 30 à 50 francs ; 7,519 de 50 à 100 francs ; 5.625 de 100 à 500 francs ; 578 de 500 à 1,000 francs ; et 302 à 1000 francs et au-dessus.

« Voici le résultat que donnent les mêmes rôles en 1826 : 161,739 contribuables, dont 133,903 paient moins de 20 francs ; 8,985 de 20 à 30 francs ; 7,915 de 30 à 50 francs ; 6,083 de 50 à 100 francs ; 3,649 de 100 à 300 francs ; 580 de 300 à 500 francs ; 411 de 500 à 1,000 francs ; et 206 payant 1,000 francs et au-dessus. »

En dix ans, la diminution des électeurs de chaque classe avait été d’un tiers pour les cotes au-dessus de 1,00 francs, d’un quart pour les cotes au-dessus de 500 francs, et d’un cinquième pour les cotes de 100 francs à 500.

En 1827, il n’y avait plus dans tout le royaume que 40,000 électeurs payant 500 francs d’impôt et au-dessus. Le choix des éligibles au cens de 1,000 francs était circonscrit dans une classe de 15,000 citoyens [1]. Les fonctionnaires de tout ordre formaient le sixième du corps électoral.

  1. Division des électeurs suivant le cens en 1827.
    De 300 à 400 fr. 34,594 électeurs
    de 400 à 500 17,028
    de 500 à 600 9,997
    de 600 à 700 6,379
    de 700 à 800 6,379
    de 800 à 900 3,044
    de 900 à 1,000 3,495
    de 1,000 à 1,500 8,634
    de 1,500 à 2,000 3,313
    de 2,000 à 2,500 1,561
    de 2,500 à 3,000 832
    de 3,000 à 4,000 861
    de 4,500 à 5,000 939