Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/710

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


grandes évolutions d’une escadre. Puis, tous ces matelots d’hier, qui ont trouvé, en s’éveillant, un habit de capitaine sur leur hamac, sont mal à l’aise sous leurs broderies ; ils ont honte d’eux-mêmes ; ils se sentent gauches ; ils n’osent faire un pas de peur d’être ridicules, et leur ignorance paralyse leur audace. Les équipages comprennent cette inaptitude des chefs, aussi leur refusent-ils leur confiance. Ils les raillent, les bravent, et la discipline se relâche. Plusieurs révoltes ont eu lieu dans l’escadre de Villaret, avant son départ, et spécialement à bord du Neptune. Le discours prononcé à cette occasion par le capitaine à ses matelots mutinés vous donnera la mesure de l’ignorance de nos nouveaux officiers. Je l’ai copié sur mon agenda ; le voici, c’est une pièce historique qui peint l’époque. Il fut prononcé en rade de Brest devant le représentant du peuple Jean-Bon-Saint-André.

CITOYENS,

« Il est un préalable sans lequel les choses resteraient dans la plus grande morosité.

«  Depuis fort long-temps vous agissez difformément à ma volonté. Je sais que avez des droits terrogatifs ; mais je sais aussi qu’on ne peut subjuguer un autre à ma place ; sans en prodiguer les raisons australes. C’est pourquoi j’évacue le tillac, à cette fin de lasser la parole à Jean-Bon-Saint-André qui vient exprès pour vous dire le reste.

« Vive la république une, indivisible et impérissable [1] ! »

— Et cette copie est authentique ? demandai-je en prenant l’agenda des mains de mon compagnon de route pour relire encore cet incroyable discours.

— Elle a été prise au pied du grand mat, me répondit-il, sur le discours même du capitaine, qui y avait été cloué par son ordre. Vous comprenez ce qu’une pareille ignorance de la part des officiers doit exciter de dédain et de raillerie chez les inférieurs. Un chef ridicule est toujours un mauvais chef. Ajoutez à ces causes de désordres le manque de ressources, le défaut d’organisation, les

  1. Historique.