Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/417

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


droit public, fort imparfait il est vrai, mais auquel les nations purent se rattacher dans le naufrage de toutes leurs croyances. Cependant les négociateurs de Munster ne firent aux provinces belgiques qu’une situation précaire et dangereuse, en les laissant à l’Espagne, sans résoudre aucun des points de droit sur lesquels s’appuya bientôt après Louis XIV, pour revendiquer une grande partie de ces contrées du chef de l’infante Marie Thérèse.

Il était triste pour ces peuples, humiliant pour l’humanité même, de voir le sort de populations entières réglé, sans leur adhésion, comme la propriété d’une ferme, selon les subtiles distinctions du droit coutumier et du droit écrit. Ce n’était là cependant que le prétexte : le principe du mal était dans l’absence de ce grand état intermédiaire, seul pivot de l’équilibre européen ; état dont la nécessité est tellement impérieuse, qu’on en fit la clause essentielle des arrangemens diplomatiques de 1815, et que le siècle ne s’écoulera peut-être pas sans qu’on en revienne à une combinaison analogue, conçue d’après d’autres principes, et fondée sur une union plus durable entre d’autres élémens.

Du traité de Munster à celui de Vienne, les Pays-Bas ne comptèrent les années que par les guerres où ils épuisèrent leur sang et leurs trésors au profit d’intérêts étrangers, entre lesquels ils n’intervinrent jamais que pour satisfaire aux conditions de marchés conclus à leur préjudice.

De 1648 à 1658, guerre de l’Espagne contre la France ; traité des Pyrénées ;

De 1667 à 1668, guerre de Louis XIV contre l’Espagne, au sujet de la succession du Limbourg et du Brabant ; triple alliance ; traité d’Aix-la Chapelle ;

De 1672 à 1678, guerre de Louis XIV contre la Hollande et l’Espagne ; traité de Nimègue ;

De 1684 à 1697, guerre de Louis XIV contre l’Angleterre, la Hollande et l’Espagne ; traité de Byswick ;

De 1700 à 1715, guerre de la succession d’Espagne ; traité d’Utrecht ; occupation des forteresses des Pays-Bas par la Hollande, en vertu du traité de la Barrière ;

De 1722 à 1731, établissement de la compagnie des Indes à Ostende, et contestation avec la Hollande ; traité de Vienne ;

De 1737 à 1739, subsides considérables fournis par les Pays-Bas pour la guerre de Turquie ; traité de Belgrade ;

De 1740 à 1748, guerre contre Marie-Thérèse ; traité d’Aix-la-Chapelle ;