Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/106

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dérangeant l’attitude sublime qui donne à une statue antique les caractères de la divinité ? Il est impossible qu’un traducteur, et surtout celui de Virgile, ne tombe pas dans ce travers. La tâche de Delille, recommencée par M. Barthélemy, était, je ne dirai pas au-dessus de leurs forces, mais réellement impraticable. — Poésie politique, 50 pièces, presque toutes inspirées par l’esprit d’opposition. — Chansonniers ou chansons, 32. — Versification latine, 7 pièces, dont un grand poème sur l’Astronomie.

La facilité, ou l’éclat de l’expression, l’instinct métrique, l’abondance des images, ne sont pas des qualités rares chez nos versificateurs : mais leur voix est peu sympathique ; les sentimens qu’ils traduisent sont presque toujours personnels. On rencontre cependant, chez la plupart, un symptôme caractéristique : une mélancolie incurable, le dédain de tout ce qui est, un immense besoin de je ne sais quoi. Le dégoût de la vie est si grand chez plusieurs, qu’ils parlent de s’en délivrer ; deux d’entre eux, sans même avoir le mérite de l’invention, affirment, dans leurs préfaces, qu’ils sont morts depuis six mois. Au cri douloureux de ces ames désolées, nous ne fûmes pas maîtres du premier mouvement de compassion. La réflexion nous rassura sur leur compte. Les libraires, pensâmes-nous, ne spéculent plus sur les vers ; c’est un fait connu de tous ceux qui vivent de leur plume. Sur vingt de ces beaux volumes satinés, dix-neuf sont imprimés aux frais des auteurs. Nous tirâmes de là cette conclusion, que ceux qui peuvent mettre un si haut prix aux jouissances de la vanité, sont peut-être de jeunes infortunés, frais, sémillans, un peu querelleurs, assez contens d’eux-mêmes, très grands poètes pour beaucoup de femmes, et prévoyant, avec une parfaite résignation, le jour des successions ou du mariage qui les fera médecins, avocats, députés, notaires, ou tout simplement hommes de loisir ?


SCIENCES HISTORIQUES

Les travaux de cet ordre fournissent 290 ouvrages, en comptant les souscriptions, dont l’origine est antérieure à l’année qui nous occupe. Les feuilles-types, non compris les planches gravées, s’élèvent à 10,551, et la multiplication du tirage n’entasse pas moins de 28,000 rames imprimées, c’est-à-dire quatorze millions de feuilles.

Les encouragemens ne font pas faute aux entreprises de ce genre. Il est rare qu’une œuvre importante et purement scientifique n’obtienne pas une subvention du gouvernement. Les libraires spéculent volontiers sur les livres historiques, les seuls à peu près, avec les chefs-d’œuvre de la littérature, qui prennent place dans la bibliothèque du simple particulier. Cette émulation nous conduit à d’heureux résultats. De tant de recherches, de discussions, d’hypothèses, sortira une somme de faits démontrés, de