Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 5.djvu/334

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et les lois des Perses. Cependant les Ioniens et les AEoliens apprenant les victoires des Perses sur les Lydiens offrent à Cyrus de se soumettre. Histoire de la ligue ionienne ; premiers rapports des Lacédémoniens avec l’Asie. Cyrus après avoir asservi l’Asie mineure par ses généraux, songe à la conquête de l’Assyrie ; nous voilà dans Babylone. Maître de cette magnifique cité, dont l’historien nous donne une minutieuse description, le Perse s’engage dans une expédition contre les Massagètes : il y périt. Arès sa mort, le fil ne se rompt pas dans les mains de l’historien, car Cambyse, fils de Cyrus, le conduit en Égypte. Voilà pour la première fois l’Égypte divulguée par un Grec ; et il en trace une histoire qu’admire le guerrier comme le savant, Napoléon et Cuvier : Après l’Égypte, toujours à la suite de Cambuse, nous trouvons l’Arabie avec ses parfums, son encens et sa myrrhe, l’Éthiopie avec sa métropole Meroë, dont les ruines ont été visitées de nos jours par un voyageur français, le courageux Caillaud. L’Inde est indiquée par Hérodote.

Nous ne quittons pas les Perses ; ils ont mission de nous conduire à travers l’histoire. Darius, fils d’Hystape, après avoir partagé son empire en vingt satrapies, attaque les Scythes. L’historien se trouve ici dans un monde nouveau qu’il explore avec une curiosité infinie. Il énumère les différentes peuplades scythes, les pays qu’elles habitent ; il trouve l’occasion de faire une description de la terre ; il est fort explicite sur les mœurs et les usages des Scythes. Cependant, Darius, après avoir failli périr dans son expédition, repasse en Thrace sur le pont qu’Histiée l’Ionien avait empêché de détruire. A ce propos nous recueillons quelques indications précieuses sur la constitution politique des Ioniens.

Une autre expédition des Perses nous mène en Libye ; nous savons l’origine du royaume de Cyrène, et l’originalité de différens peuples qui habitent la Libye. Mégabaze, général de Darius, nous mène de son côté en Thrace il arrive en Macédoine pour demander à Amyntas, au nom de son maître, le feu et l’eau : plus tard Philippe et Alexandre répondront à un autre Darius. Nous approchons du moment où nous entrerons enfin dans les affaires grecques. Aristagoras, qu’Histiée avait préposé gouverneur de Milet pendant son absence, soulève l’Ionie contre les Perses. ; il affranchit les Ioniens, il établit la démocratie dans la plupart des villes, et il se rend à Sparte pour demander appui : refus de Sparte ; il se rend à