Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1835 - tome 1.djvu/734

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


réimprimé ici en anglais ; il a pour titre Tour on the prairies. C’est un voyage fort curieux parmi les tribus sauvages que l’auteur a visitées autrefois. Cette relation est écrite avec l’élégance qui est personnelle à l’auteur. Le même libraire a donné récemment une édition en un volume in-8° des œuvres complètes du même écrivain. Ce volume, d’une fort belle exécution, se recommande par la correction du texte et la modicité du prix.

Sous le titre d’Elia’s Essays, with other select pieces by Ch. Lamb, le même libraire va faire paraître le 87e volume de sa belle collection des Standard authors, que nous ne pouvons trop recommander aux personnes qui, en voulant se tenir au courant des nouveautés remarquables de l’Angleterre, désirent aussi des éditions correctes et à bon marché.

— Depuis long-temps, la presse avait signalé l’importance qu’aurait pour le commerce et pour l’industrie la publication périodique de tous les documens ministériels et des renseignemens de natures diverses que reçoit le gouvernement, et qui peuvent éclairer le commerçant et le fabricant sur la proportion des produits avec la consommation. C’était surtout un service important à rendre au commerce, qui a besoin d’instructions positives, de renseignemens nombreux et précis. Tel est le but que s’est proposé M. Henrichs, fondateur des Archives du Commerce ; huit volumes ont déjà paru dans le cours des deux années qui viennent de s’écouler. — Sous la rubrique : Documens officiels, le recueil dont nous parlons contient de nombreux traités commerciaux, règlemens et tarifs de douanes, qui le rendent nécessaire, non-seulement au commerce français, mais encore au commerce étranger. Une autre partie est consacrée aux arrêts de jurisprudence commerciale.

Guiscriff, scènes de la Terreur dans une paroisse bretonne ; tel est le titre d’un ouvrage fort distingué qui vient de paraître au Palais-Royal, chez Dentu. Nous en reparlerons dans notre prochaine livraison.

— La première livraison de l’Eneide, traduite eu vers français par M. Barthélemy, paraîtra, dans les premiers jours de la semaine prochaine, chez le libraire Perrotin. Les autres livraisons paraîtront de mois en mois et renfermeront chacune un livre entier.



F. BULOZ.