Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1835 - tome 1.djvu/159

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


parfaitement homogène et très propre à faire du carton ; une autre fois, on décida qu’il ne suffisait plus de percer les enveloppes, qu’il fallait les ouvrir, en tirer les lettres et les replacer après les fumigations magiques ; mais on se trompa d’enveloppe : jugez des suites de de l’erreur. Une foule de lettres parvinrent à une autre destination que la leur ; un négociant recevait la réponse adressée à son confrère ; les lettres de change arrivaient au lieu des lettres d’amour, et les lettres d’amour au lieu des lettres de change.

Voilà ce que l’on racontait à Naples en 1830.

Voici ce que j’ai vu en Sicile :

On ne pouvait débarquer sur chaque point de la côte que muni d’une permission spéciale, et quand le vent ne donnait point la sienne, on vous conduisait ailleurs, on vous forçait à rester en mer, au risque de voir briser votre barque par les rescifs à deux pas de la terre qu’on vous refusait.

C’est ce qui nous advint près d’Agrigente, et quand arrivèrent, après plusieurs heures d’attente, le médecin et l’inspecteur, qui s’appelait la Santé, nom étrange pour le compagnon du docteur, nous dûmes subir le plus ridicule des interrogatoires, et entendre sortir les plus monstrueuses âneries de la bouche de cet homme qui allait prononcer sur notre sort : l’entendre par exemple établir d’un air capable l’identité de la grippe et du croup.

Maintenant les choses sont en Italie à peu près dans le même état.

Ainsi, si l’on part de Marseille par le bateau à vapeur, on fait cinq jours de quarantaine à Gènes ou à Livourne ; si l’on part par terre, on ne subit aucune quarantaine[1].

On voit que la logique n’a rien à démêler avec de pareilles mesures ; il faudrait donc, pour les faire cesser, employer un autre moyen que le raisonnement. Il faudrait faire pour toute l’Italie ce qu’on a fait pour Naples, qui s’était avisée de mettre en quarantaine les bateaux à vapeur français ; on y a répondu par une quarantaine sur toutes les provenances napolitaines, juste représaille qui n’a pas tardé à produire son effet.

  1. Il en était ainsi avant que quelques cas de choléra se fussent manifestés à Marseille.