Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1833 - tome 4.djvu/690

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRES


SUR


LES HOMMES D'ETAT


DE LA FRANCE




QUATRIEME LETTRE


Paris, le 1er Décembre 1833.


Par une pluvieuse matinée du mois de septembre de l’année 1806, un jeune Anglais, non pas calme et froid comme ceux de sa nation, mais vif, brusque et impatient, traversa à franc étrier un faubourg de Constantinople, et ne cessa de déchirer son cheval à coups de fouet qu’à la porte de marbre du sérail, nommée Bab-Umayoun ou la Porte Sublime. Tout couvert de boue et imprégné de pluie qu’il était, il traversa la première cour sans se laisser arrêter par les bostandgys et les capidgys qui la remplissaient,