Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1833 - tome 4.djvu/607

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


COMMENT


JE DEVINS


AUTEUR DRAMATIQUE [1]




Je venais d’avoir vingt ans, lorsque ma mère entra un matin dans ma chambre, s’approcha de mon lit, m’embrassa en pleurant, et me dit :

— Mon ami, je viens de vendre tout ce que nous avions pour payer nos dettes.

— Eh bien ! ma mère ?

— Eh bien ! mon pauvre enfant, nos dettes payées, il nous reste deux cent cinquante-trois francs.

— De rente ?…

Ma mère sourit tristement.

— En tout !… repris-je.

— En tout.

— Eh bien ! ma mère, je prendrai ce soir les cinquante-trois francs, et je partirai pour Paris.

— Qu’y feras-tu, mon pauvre ami ?…

  1. Ce fragment sert de préface au premier volume du Théâtre d’Alex. Dumas, qui paraîtra dans quelques jours, chez le libraire Charpentier. L’auteur y répond, avec sa franchise ordinaire, aux aveugles attaques dont il a été l’objet depuis quelque temps. Nous-mêmes, nous nous proposons de revenir sur ce sujet dans une appréciation de ses œuvres, qu’on nous rendra la justice de croire impartiale, bien qu’Alex. Dumas soit de nos amis. (N. du D.)