Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 8.djvu/78

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


«Jamais homme blanc n’avait encore été exécuté à Cincinnati ; et le jour de l’exécution arrive, la sensation produite dans le pays par un événement aussi étrange avait fait accourir dans la ville de soixante milles à la ronde.

«Toutefois quelques personnes avaient conçu des doutes sur le droit de la société de donner la mort à un homme, et avaient adressé une pétition au gouverneur de l’état d’Ohio pour une commutation de peine. Le gouverneur résista quelque temps, ne voulant pas empêcher l’exécution de la sentence du tribunal qui avait jugé ; mais à la fin, effrayé de la situation tout-à-fait nouvelle dans laquelle il se trouvait, il céda à l’importunité du parti presbytérien, qui n’avait cessé de le tourmenter, et expédia un ordre au shérif. Cet ordre toutefois ne prescrivait pas la commutation de la peine ; le shérif devait demander au condamné si cette commutation lui convenait ; et, dans le cas seulement d’une réponse affirmative, il devait, au lieu de le pendre, l’envoyer dans la prison pénitentiaire. Le shérif se rendit donc auprès du criminel, et lui fit la proposition. Celui-ci lui répondit : « Si quelque chose pouvait me déterminer à accepter votre offre, ce serait l’espérance de vivre assez pour tuer mon chien de fils ; cependant je n’en veux point, et vous aurez, monsieur le shérif, la bonté de me pendre. »

« Le digne shérif sur qui retombait la mauvaise commission d’exécuter le condamné, n’épargna rien pour l’engager à signer l’acte de commutation qu’il lui présentait : mais tous ses efforts furent inutiles ; il en fut pour ses frais d’éloquence.

« Le jour de l’exécution arriva donc. Le lieu où elle devait se faire était le penchant d’une colline, la seule qui fût défrichée dans le voisinage de la ville, et long-temps avant l’heure fixée, nous la vîmes entièrement couverte par une immense multitude d’hommes, de femmes et d’enfans. A la fin, l’heure arriva ; on vit la fatale charrette s’avancer et gravir lentement la colline ; un silence solennel succéda au bruissement. de la multitude ; le criminel monta sur l’échafaud, et le shérif le pria de nouveau de signer l’acceptation de la commutation ; mais il repoussa le papier avec mépris, et cria d’une voix forte : « Qu’on me pende ! »

« Midi était l’heure fixée pour couper la corde. Le shérif était debout, sa montre dans une main et un couteau dans l’autre. L’heure sonna, et la main était levée, lorsque le patient s’écria brusquement : « Je signe. » Il fut mené en prison au milieu des cris, des risées et des plaisanteries de la foule. »