Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 8.djvu/599

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


puissance exécutrice, reparut. La vérité se sert de tout, et la vertu impulsive des choses se fait jour partout. En 1814, le législateur n’est plus un représentant de la révolution ; mais il vient restaurer le passé, et lui donner sur le présent, s’il peut, la supériorité du droit. La pensée même de toute restauration est un non-sens ; sa raison radicale est déraisonnable, car c’est un rebroussement, une déviation. Cela posé, j’accorderai qu’il y a des accidens dans l’histoire qui déconcertent passagèrement la rigueur de son développement dialectique : les peuples ont plus de sensibilité que de raisonnement ; ils se laisseront toucher à la vue d’un vieux roi revenant de l’exil, en législateur pacifique ; ils se laisseront séduire par l’espérance d’une réconciliation sincère et durable. Illusion ! car les termes sont intervertis : avant de traiter ensemble, que chacun prenne la place qui lui appartient. Or, voulez-vous concilier efficacement le présent et le passé de la patrie, but légitime d’une saine politique, commencez par faire que le présent soit le présent, et que le passé soit le passé : il n’y a d’harmonie possible que dans la vérité ; il n’y a de vérité sur la terre que dans la subordination des idées anciennes aux idées nouvelles sous l’empire de l’unité. Louis XVIII, en donnant une place au pouvoir législatif, s’en proclama la raison suprême et la source unique : il contredisait ouvertement le principe établi par l’Assemblée constituante ; la royauté reprenait le pas sur le peuple. Que sont au fond les luttes qui ont agité et vaincu la restauration, sinon les discordes inévitables entre la puissance exécutrice et le pouvoir législatif ? Le peuple, même imparfaitement représenté, l’emporta ; le pouvoir législatif, si long-temps déprimé, reprit sa supériorité légitime, conquête finalement imperdable de notre révolution, parce qu’elle sort, ainsi que notre révolution, de la nature des choses.

La Charte amendée de 1830 porte : Le préambule de la Charte constitutionnelle est supprimé, comme blessant la dignité nationale, en paraissant octroyer aux Français des droits qui leur appartiennent essentiellement. La déclaration de ce principe républicain est faite avec une grande sobriété ; tant mieux : elle en devient plus sensible ; la modestie ne nuit pas à la vérité ; et pour être