Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 8.djvu/132

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rejeté sur les côtés en deux colonnes serrées. Le sujet de l’image était on ne peut mieux choisi ; le graveur y avait représenté

« Un bon bourgeois dans sa maison
Le dos au feu, le ventre à table ;
Un bon bourgeois dans sa maison
Caressant un jeune tendron. »

C’était, tant pour la pensée que pour l’exécution, un joli morceau de calcographie ; aussi, quand la vogue fut passée pour la chanson, on ne put se résoudre à détruire l’image, et, au lieu d’envoyer le reste de l’édition au pilon, on le fit partir pour l’Amérique espagnole. Là, notre bon bourgeois, se présentant sous le nom du mauvais riche de la parabole, eut accès dans maint oratoire, et vint prendre place impudemment près de Notre-Dame de Chiquinquira, la vierge des sept douleurs [1]

  1. Notre-Dame de Chiquinquira a pris son nom du village dans lequel elle est honorée, village situé à vingt lieues au nord de Bogota. On vient de toutes les parties de la Nouvelle-Grenade implorer son intercession, et les riches dons qui ornent son image, ainsi que les ex-voto appendus aux murs de la chapelle, témoignent assez de son crédit près du Père céleste. Les prières qu’on lui adresse, quand elles sont exaucées, le sont à la lettre, de sorte que l’on doit bien peser ses paroles et se garder de toute demande indiscrète. On en jugera par le fait suivant, qui est attesté aussi dûment que le fut jamais un miracle.
    Un pauvre Indien revenait un soir vers son village par un étroit chemin, tracé le long d’un précipice. Il était gris comme tous les Indiens le sont après un jour de fête, et s’avançant imprudemment trop près du bord, il sentit tout à coup la terre lui manquer sous les pieds. Voyant sa chute inévitable, sa première idée fut pour un bonnet neuf qu’il avait acheté le jour même à la ville. « Mon bonnet ! mon bonnet ! » s’écria-t-il en disparaissant au milieu d’un tourbillon de poussière ; « bonne sainte Vierge de Chiquinquira, sauvez mon bonnet ! » Ses compagnons entendirent distinctement la prière, et ne tardèrent pas à en voir l’accomplissement. Lorsque le nuage de poudre se fut dissipé, ils aperçurent au fond du précipice le malheureux étendu sans mouvement et la tête fracassée ; mais le bonnet pour lequel la Vierge avait été invoquée, était préservé ; une branche l’avait arrêté dans sa chute, et il y restait suspendu, aussi brillant, aussi peu froissé que lorsqu’il était encore dans la boutique du marchand.