Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 6.djvu/200

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


comme il est historien, en homme d’état. Ne perdez pas de vue ce point : dans l’examen où nous entrons, il est lumineux. La légitimité fut considérée comme rationnelle et nécessaire par le publiciste, ainsi qu’elle l’avait été par M. Royer-Collard. « Il ne suffit pas, a écrit M. Guizot, à la société, que le droit se rencontre dans les citoyens, elle a besoin qu’il réside encore dans le gouvernement. C’est peu que chaque homme possède et revendique ses libertés comme un droit légitime, si le pouvoir, qui commande aux hommes, n’exerce aussi un droit légitime à leurs yeux. Si au pouvoir seul appartient le droit, la société a disparu ; si le droit manque au pouvoir et ne se retrouve plus que dans les individus épars et isolés, la société est dissoute. L’idée du droit entraînant nécessairement celle d’une relation, il faut que les droits soient réciproques, pour qu’ils se forment et se limitent les uns par les autres. Où manquerait la réciprocité, le droit, dans celui qui le posséderait, dégénérerait infailliblement en tyrannie. Où existe au contraire la réciprocité, les droits subsistent ensemble, et se rattachent bientôt au principe supérieur dont ils dérivent, À l’idée et au sentiment du devoir. Que le droit et la légitimité soient donc partout ; alors seulement la société est stable et le pouvoir régulier [1]. C’est la même idée qui déjà nous a semblé si surannée chez M. Royer-Collard, la séparation radicale entre la société et le gouvernement. Qu’est-ce donc qu’un droit qui réside dans le gouvernement, la société mise à part ? Qu’est-ce qu’une légitimité puisée ailleurs que dans la volonté et l’intérêt de la nation ? Qu’est-ce qu’un pouvoir dont on reconnaît philosophiquement l’égoïsme ? Qu’est-ce qu’une philosophie politique qui, au lieu de redresser des prétentions aveugles, les consacre par d’inextricables logomachies ? Tout cela est insoutenable et manque de vérité : c’est déserter la cause de son siècle ; c’est donner raison au passé sur le présent ; alors on est amené à croire que la légitimité est une institution excellente,

  1. Du Gouvernement de la France depuis la Restauration, et du Ministère actuel, pages 203 , 204.