Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 4.djvu/621

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


celui des bâtimens armés est de seize. Parmi ces navires, il y en a environ un quart qui n’est pas sans besoin de réparations. Aux trente-neuf bâtimens à flot dans les différens ports des Etats-Unis ou à la mer, il faut ajouter cinq vaisseaux, six frégates et trois schooners en construction. Nous ne savons si ces navires sont bien près d’être lancés à l’eau. En 1822, selon un rapport daté de Washington le 5 février, les Américains avaient quarante bâtimens de tous rangs. Quelques modifications ont été faites, mais sans changer, comme on voit, sensiblement la quotité des forces maritimes des Etats-Unis. Le rapport de M. l’amiral Duperré, que nous avons cité plus haut, nous apprend que le 11 décembre 1819, les Etats-Unis avaient neuf vaisseaux à flot ou sur les chantiers, sept frégates, sept corvettes et dix autres bâtimens de rangs inférieurs. On voit qu’il y a eu progrès de 1819 à 1822 et de 1822 à 1831.

Nous n’avons pas un état bien récent des forces navales de la Russie ; celui qui est sous nos yeux remonte à 1821. Alors, l’empire Russe avait trente-six vaisseaux (neufs ou vieux, bons ou mauvais) ; douze frégates, dont quelques-unes en mauvais état ; quatre-vingt-trois bâtimens plus petits : total cent trente-un navires de guerre. On estimait à quatre-vingt mille hommes le nombre d’officiers, de matelots, de soldats employés sur la flotte. L’entretien de ce personnel coûtait environ 33, 000,000 de francs. En 1820, l’empereur n’alloua pour la marine que 11,000,000 de francs ; ou doit conclure qu’une somme si exiguë a dû laisser pour quelque temps la marine en souffrance. Mais depuis cinq ou six ans la marine russe est dans un assez bel état.

Le budget de 1832 présenté aux Chambres françaises par M. de Rigny porte à trente-cinq le nombre de nos vaisseaux à deux et à trois ponts, à onze celui de nos frégates de premier rang, à neuf celui des frégates de deuxième rang, à vingt celui des frégates de troisième rang. Nous avons à flot douze corvettes de guerre, neuf corvettes avisos de 18 canons ou caronades, dix-sept bricks de 20 canons, quatre de 18