Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 4.djvu/537

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


il est vrai, que nos neveux songent à lui, ni que son nom soit connu dans dix ans d’ici.

Mais à tout hasard, nous parlerons de son roman et de sa comédie, dans l’espérance d’aider à l’érudition oisive de quelque critique de la race de ceux qui lisent Tabarin et Cyrano, de préférence à Molière, pour se donner des airs de fatuité savante, et pour avoir au moins à débiter deux ou trois phrases que personne ne veut contredire. A moins d’avoir du temps à perdre et des paroles à jeter par la fenêtre, qui voudrait, je vous le demande, discuter le mérite de Tabarin ? Autant vaudrait lire les vers d’Alcuin, ou la Clélie.

Or, savez-vous sur quoi Il fondait d’avance le succès de son roman ? Sur une énigme, sur un logogriphe, posé en termes obscènes, brodé de sales équivoques, souillé de milliers de mots à double entente, dont chaque syllabe devait faire rougir une femme. Il a passé une année de sa vie à combiner des scènes d’alcove et de bain, que la pudeur se refuse à comprendre, et dont le bons sens se détourne avec dégoût ; Il a couvert de fange, de vase, et d’une bave impure un des plus beaux morceaux de la sculpture antique. Quand on veut descendre au fond de cet égoût qu’il a creusé de ses mains, pour y enfouir un chef-d’œuvre resté pur jusqu’ici, et chaste malgré son impudicité, on s’aperçoit bien vite qu’il a continué contre le marbre la lutte de haine et d’envie qu’il avait commencée contre ses contemporains. Il était jaloux d’une statue qu’on trouvait belle, et qu’il n’avait pas faite ; et ne pouvant brûler les galeries de Florence, comme Erostrate avait brûlé le temple d’Ephèse, Il s’est résigné à salir la statue.

Qu’importe après cela, pour diminuer sa honte et son sacrilège, qu’il ait groupé avec adresse quelques scènes du Directoire ou de la cour de Caroline ? Que nous fait à nous le ressouvenir des salons de Barras et de madame Tallien ? Quel intérêt pouvons-nous prendre aux scènes de débauche et de sang où plus d’un grand d’aujourd’hui a joué son rôle ?