Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 1.djvu/270

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
258
réclamation.

surtout qui seront chargés de l’appliquer ont besoin de repousser des idées injustes qui rendent leur mission si difficile à remplir ; ils savent tous qu’en pareille matière le bien n’est possible qu’avec une sage et lente progression, et ils regarderaient les paroles de M. Shack comme le souhait d’un méchant homme, s’ils n’aiment mieux n’y voir que le propos d’un insensé.

En résultat, M. Shack nous apprend qu’à son arrivée à Pondichéry, M. le duc de Mélay l’a fait entrer au collège : c’est assurément ce qu’il pouvait faire de mieux, car M. Shack a bien l’air d’un homme qui s’en était échappé avant le temps.

Recevez, monsieur le Directeur, l’expression de la considération distinguée avec laquelle j’ai l’honneur d’être, etc.

Moiroud,
Ancien procureur-général à Pondichéry et à Bourbon,
et membre de la commission de législation coloniale.