Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 1.djvu/242

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


comme cette île éprouve très-souvent des tremblemens de terre, la plupart des maisons sont en bois. Cependant on voit de temps en temps des édifices bâtis en pierres de taille.


Des fleuves et des montagnes

Il y a au Japon une grande quantité de petits fleuves, et on trouve dans certains endroits des eaux thermales dont l’effet est certain et immédiat. A côté de Miakou, on voit un grand lac rempli de poissons, et dont les bords sont entourés de jardins appartenant aux Bonzes. Il y a aussi au Japon de très-hautes montagnes : deux surtout sont célèbres et remarquables par leur élévation. A chaque instant, on voit sortir des feux du sommet de l’une d’elles, et le diable, dit-on, porté sur un nuage éclatant de lumière, se montre à quelques dévots adorateurs d’iodles qui, s’inclinant à ses pieds, lui adressent des prières. La seconde de ces montagnes se nomme Kidjienouiama ; elle est plus élevée que les autres de quelques parasanges.


J. DUMORET.