Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 1.djvu/201

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— C’est une lanterne comme une autre, et c’est peut-être avec celle-là que Diogène eût trouvé son homme.

— Le pilori mène à la potence.

La potence est une balance qui a un homme au bout et toute la terre à l’autre. Il est beau d’être l’homme.

— La potence mène à l’enfer.

— C’est un gros feu.

— Jehan, Jehan, la fin sera mauvaise.

— Le commencement aura été bon. »

Voulez-vous voir la foule se ruant à la fête des fous ? vous savez la grande foule joyeuse et cruelle, qui, d’un revers de sa main, démollit la Bastille, et qui n’a qu’à se presser autour des trônes pour étouffer les rois.

« La place du Palais, encombrée de peuple, offrait aux curieux des fenêtres l’aspect d’une muer, dans laquelle cinq ou six rues, comme autant d’embouchures de fleuves, dégorgeaient à chaque instant de nouveaux flots de têtes. Les ondes de cette foule, sans cesse grossies, se heurtaient aux angles des maisons qui s’avançaient çà et là, comme autant de promontoires dans le bassin irrégulier de la place. Au centre de la haute façade gothique du Palais, le grand escalier, sans relâche remonté et descendu par un double courant, qui, après s’être brisé sous le perron intermédiaire, s’épandait à larges vagues sur ses deux pentes latérales ; le grand escalier, dis-je, ruisselait incessamment dans la place comme une cascade dans un lac. Les cris, les rires, le trépignement de ces mille pieds faisaient un grand bruit et une grande clameur. De temps en temps cette clameur et ce bruit redoublaient ; le courant qui poussait toute cette foule vers le grand escalier rebroussait, se troublait, tourbillonnait. C’était une bourrade d’un archer, ou le cheval d’un sergent de la prévôté qui ruait pour établir l’ordre ; admirable tradition que la prévôté a léguée à la connétablie, la connétablie à la maréchaussée et la maréchaussée à notre gendarmerie de Paris. Aux portes, aux fenêtres, aux lucarnes, sur les toits fourmillaient des milliers de bonnes figures bourgeoises, calmes et honnêtes, regardant le Palais, regardant la cohue, et n’en demandant pas davantage ; car