Page:Renard - Outremort et autres histoires singulières, Louis-Michaud, 1913.djvu/114

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
110
L’HOMME AU CORPS SUBTIL

trocuter ! parce qu’alors vous les auriez reprises après !… »

— « Justement ! » approuva Bouvancourt. « Je vois que nous nous comprenons. Soyez en paix ; je vous donne ma parole d’honneur que je vais vous subtiliser ; rien de plus. »

Il retroussa le froc de pénitence, couleur d’absoute, et glissa les clefs dans son vieux veston. Morand secoua la maigre tourelle qui l’emprisonnait, de peur qu’elle ne fût tout à coup rivée au parquet. L’engin remua, se balança, répandit une musique de campanile céleste…

— « Il faudra ne toucher à rien pendant l’irradiation », recommanda le pénitent. « Mon solénoïde vous gèlerait grièvement. Tenez-vous droit, bien au centre. Vous y êtes ? Un quart d’heure ! »

Il ramassa le fil souple qui traînait, planta la fiche dans la prise de courant…

Aussitôt, on eût dit que le soleil venait de se multiplier ; aussitôt, la spirale s’illumina d’un éblouissement qui était au grand jour ce que le grand jour est au clair de lune. Elle devint un éclair de féerie, continu, mon-