Page:René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs.djvu/530

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Ils disparurent tous trois par la porte du cabinet de travail.

Quelques minutes après, la porte volait en éclats et l’hôtel était envahi par une escouade de policemen commandée par sir Richard Mayne lui-même et dirigée par George Wesley.

Les deux filles de lady Maury se tenaient devant leur mère comme pour la défendre, au moment où le capitaine franchit le seuil du salon.

— Miss Ada ! s’écria-t-il en reconnaissant la fille de sir Arthur, ah ! je savais bien que je ne m’étais pas trompé.

— Sir George ! dit la jeune femme, en levant hardiment les yeux sur cet ancien ami qu’elle s’attendait cependant si peu à revoir. Sir George, que signifie tout cela ?

— Ah ! miss, pardon ! mais je remplis un devoir, répondit l’officier en s’armant de hardiesse, car il était plus ému qu’il ne voulait le paraître. Cette fois du moins, le misérable qui s’est joué de moi et m’a ravi mon bonheur ne m’échappera pas. La maison est bien cernée, je vous le jure.

— Je ne sais, monsieur, ce que vous voulez dire !

Comme pour confirmer l’étonnement de miss Ada, dix policemen pénétrèrent en cet instant dans le salon en s’écriant :

— Personne ! Ils sont enfuis. Personne que ce mort !

Ceux qui parlaient ainsi traînaient sur le tapis un homme dont le visage était violacé et les yeux éteints.

— Bob ! dit Saphir épouvantée.

— Le tavernier ! répéta le capitaine George, qui s’était penché sur le cadavre et l’avait reconnu.

Le chef de la police entrait en ce moment dans le salon.

— Tenez, sir Richard, lui dit l’officier, si j’avais pu douter, voici qui achèverait de me convaincre. Ce malheureux est mort étranglé. Nadir a voulu laisser ici une trace de son passage. Et il m’échappe !

— C’est vrai, capitaine, je viens de parcourir l’hôtel : ou le comte et ses complices étaient absents, ou ils ont fui par un chemin que je n’ai pu découvrir encore. Cependant…

— Pardon, monsieur, interrompit en ce moment avec beaucoup de dignité lady Maury, qui jusqu’alors n’avait pas pris la parole, veuillez m’expliquer ce qui se passe ici. De quel droit la force armée a-t-elle envahi cet hôtel ?

— Madame, répondit sir Richard Mayne, je suis le chef de la police métropolitaine, et je ne sais…

— Je suis, moi, monsieur, lady Maury.

— Lady Maury !

— Oui, monsieur, lady Maury que tout le monde croyait morte, parce que son mari a tenté de l’assassiner après l’avoir déshonorée. Je pensais