Page:René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs.djvu/472

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

— C’est bien, lui dit-il. Appelle cette pauvre femme, nous allons l’emmener.

— Mais…

— Ah ! tes deux mille cinq cents livres ? Tu les auras si je suis content de toi. Voyons, Jack Thompson, fais ce que je te dis.

Ce nom avait le privilège de rendre si doux maître Bob, qu’il entr’ouvrit la porte et appela aussitôt l’idiote.

La malheureuse se leva et s’avança machinalement.

Au même instant, Welly entrait dans la taverne, accompagné de ses dignes associés, auxquels s’étaient joints Tom et James.

Le colosse était à peu près ivre et il était facile de deviner, à la pâleur de James et à ses mouvements saccadés et fébriles, que ses camarades l’avaient également grisé.

Tout le groupe paraissait, du reste, dans un état d’exaltation extrême. Il prit place à une table en demandant bruyamment à boire.

Mab, qui savait que ces clients-là ne plaisantaient pas, se hâta de les servir. Cromfort seul manquait à la réunion.

Cependant la folle avait rejoint Bob et ses visiteurs dans la salle du fond, et lorsque le docteur Harris vit s’approcher de lui cette pauvre créature privée de raison et dont la misère était son œuvre, il ne put s’empêcher de pâlir.

Il lui fallut faire appel à toute sa volonté pour ne pas fléchir les genoux et courber la tête devant elle.

L’infortunée se tenait debout en face de ces trois hommes, ne comprenant pas ce qu’ils lui voulaient, portant de l’un à l’autre ses regards mornes et sans expression, et prête à obéir.

Harris n’osait lui adresser la parole. Ce fut le comte qui le premier rompit le silence.

— C’est bien elle, n’est-ce pas, docteur, vous la reconnaissez ?

— Oui, murmura celui-ci à demi-voix comme s’il eût craint d’être entendu ; cela est horrible, mais je n’en puis douter. Et sa fille ?

— Je vais vous mener chez elle.

— Allons-nous-en vite alors, car vraiment il me semble que je fais quelque rêve affreux.

— Ainsi, vous emmenez la femme ? demanda Bob.

— Certainement, répondit Villaréal.

— Et moi, j’aurai nourri et logé la mère et l’enfant pendant quinze ans pour rien !

— Misérable, dit Harris, et le prix que tu as retiré de sa jeunesse et de sa beauté !

— On a menti, ce n’est pas vrai ! c’est Sarah qui s’est donnée toute seule.