Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


PENIER

PERDONNANCES

77

PEN’ir.R. Voir Panier.

Penil. «… luy bruila tout le /« - nil… » I, 284.

Penilliere. Voir Dariole.

Pénitence. Voir Moustardier.

Pénitencier. Voir Barhute.

Penitissime. Voir Inculquer.

Pennage, Pennaige. Voir Legie- reté, Pan nage.

Penne (Penna, plume). «… des /i« iHejd’oifeaulx, pour poi lies… » I, 37 et IV, 89.

Penphredones (riepiijrSo.v, sorte d’abeille ou de guêpe). II, 499,

Pensaroys. «… ie penfoys en penfaroys… » II, 366 et IV, 286.

Pensement. «… il debuoit laiiTer tous penfemens pour furuenir à la ville de fa natiuité… » I, 334. «… nous niefmes eftime- rions leurs penfemens eftre Ve- nereicques. » II, 98. «… leurs fens… efguarez en penfemens ef- tranges… » II, 214. «… l’afFec- tion que naturellement porte le père à fon filz… me a… tollu tout aultre penfement… » 279. «… me vint eu penfement… » 302.

« Letnpier àehon penfetnent. » (Livre de la librairie de Saint- Victor.) I, 246 et IV, 178.

Voir Evipeschemenl, Ephémère, Esmoy, Estrif] Evocquer,Houster.

Penser. Penser de. « Chafcun penfe rf« foname… » II, 544. «…pria Pantagruel depcnfer du difner. . . » III, 215.

Pi-.NSER. Panser. «… alloient vi- fiter, penfcr, guérir, prefcher & admonefter les malades… » I, 103. Voir Myre.

Pensif. « La vieille refla quelque temps en filence penfme & richi- nante des dens… » II, 87. « Pantagruel… fembloit grande- ment penfif. » 95. « Pantagruel reftoit tout penfif & melancho- licque. » 355. « Le Laboureur

retournant en fa maifon eftoit trille Se penfif. » 433. Voir Ma- tagraboliser.

Pentaphyllon. c<… Peniaphyllon, qui a cinq feueilles… » II, 235.

Pentf.coste, Penthecqste. «… la Pentheccfie ne vient foys qu’elle ne me courte… » I, 271. Voir Patrociner.

Pénurie. «… pénurie & indi- gence… » I, 259. «… fublimer la pénurie de fon membre… » 277. Voir Pecune.

Pephages. «… Panthères… Ta- randes. .. Pephages… » III, 121.

Pepin. « ertranglé d’vn pépin de raifin. » II, 333.

Pépinière. « En cefte ifle feule naillent ces belles poires. Faidez en, fi bon vous femble, pépinières en vos pays. » II, 460.

— Figurément. « En qua- refnie font toutes maladies fe- mees : c’eft la vraye pépinière, la naifiie couche, & promoconde de tous maux… » III, 116.

Per. Voir Couche.

Perannité, Pérennité. YoIt Ahre- ventent, Arrousemcnt.

Peratre. Voir Meratre.

Perazons. Gentilshommes ou of- ficiers de duinte-Essence. III,

73. 77> 84.

Perche. Voir Enduire.

Perchée. «… voyez cette perchée d’oifeaux… » III, 27.

Perdeur." Et déformais ainfifaides à ces perdenrs de coingnees. » II, 264. « L’air tout au tour re- tentiiïoit au cris & hurlemens de ces perdeurs de coingnees. » 266.

Perdition. «… tous feront b. per- dition mis… » II, 390. «… pra : — uoyant que tout iroit à mal & perdition… » 407. Voir Hames- son.

Perdonnances. Pardons. «…for- ces feflîons, ftations, perdonuan-