Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


6]

blaffent ces prophéties aulcune- ment abliorrentcs… fuir ne nous apparoirtre caufe ne (igné aulcun prxfent pronoftic de ce qu’il prasiiifoit. » II, 206. Voir Gu- mené.

— Par, en tête d’une invo- cation, d’un serment, d’une prière.

Par Dieu. « Et, par dieu, ie feray vn liure de la commodité des longues braguettes… » I, 294. « Voire, par Dieu, ieiflez vous au plonge… » II, 356. Voir Cane, Conchier (se), Dieu.

Par l’ayde, par la vertus Dieu : « Allons, par l’ayde, allons par la vertus Dieu, allons. » II, 85. Par h vray Dieu. III, 214.

« Par noflre dame de Riniere, la belle dame, ie n’y penfoys en mal. » II, 324. « Par nettre dene, ie penfoys en penfaroys qu’ilzfeulTent immortelz, comme beaulx anges… » 366.

Devant un nom de saint : «… par fainifl Adauras… » I, 305 et IV, 204. «… par fainft Ferreol d’Abbeuille… » II, 308 et IV, 274. «… par faind Fiacre de Brye… » I, 271. « Par faimfl Goderan… » I, 210. «… par fainâ ; gris ie iurerois… » III, 114 et IV, 335. «… par fainft lan… » I, 243. « Par fainft lean… » I, 48, 159 ; III, 17s. « Par faincl loan… » I, 286. «… par fainde Mamye… « I, 66. « Par faind Picault… » II, 144. « Par faind Rigomé… «  II, 133. « Par fainaThibault… » II, 311. « Prt^’faiuiftTreignan… » II, 300.

Invocations diverses. Par les ambles de mon mulet. Voir Amble. — Par l’âme de via braguette. Voir Auie. — Par l’aube du bas que je porte. Voir Aube. — Par ma barbe. « Par ma barbe, elles

(les murailles de Paris) font competentement niefcliantcs pour vne telle ville… » I, 289. « Non feray-ie par ma barbe… » III, 4. — Par la /acre botte de fainâ Benoijl. Voir Botte. — Par la grand Bottine, Par te houfeau de fainâ Bcnoijt. Voir Botine. — Par la chair, par le Jang, par le corps. « Par la chair, ie renie : par le fang, ie renagne : par le corps, ie renonce. » II, 175. — Par le corbieu, Par le corps dieu. Voir Cor. — Par les saincts couillons du pape. Voir Couillon. — Par l’estoille Poussiniere. Voir Estoile. — Par le fardeau de sainct Christofle. Voir Fardeau. — Par ma figue. Voir Figue. — Par ma foy, ta foy, voftrefoy. « Par tafoy, enuoyeras tu pas Au vin… ? » III, 177. « Pourquoy, />fl/’ t’oy ? ;c foy ? » II, 92. Voir Foy. — Par le froc que ie porte. Voir Froc,

— Par la gogue Cenomanique. Voir Gogue. — Par mes lunettes orientales. Voir Lunettes. — Par la mer dé. Voir Mer dé. — Par la mort beuf. Voir Beuf. — Par la mort bœuf de boys. « Hz font par la mort bœuf de boys, pires que les Canibailes. » II, 504. Voir Beuf. — Par la mort bien, Par la mort dicne. Voir Mort. — Par la diue Oye Guenel. Voir Dive. — Par la ratte Dieu. I, 7$. — Par la royne des Andouilles. III, 214. — Par le fambreguoy. II, 179. Voir Bois. — Par mon sergent. « Non feray, par mon sergent… » I, 324. — Par le serment. « Par ledit serment de bois qu’auez faift… » III, 114.

— Par ma foif. « Leur fon ell par ma foif plus fatidicque que des chauldrons de luppiter en Dodone. » II, 134. « Par ma foif, mon amy… » 136. « Par ma foif, dill Rhizotome, ie le