Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


MONACAUX

MONSTER

27

(I… ayant tresbien defieuné & repeu à vfaige monachal… » 443. «… à vfage monachal, mettra il dedans la gorge le poing iufques au coude ?… »

m, 174-

Monacaux, Mosaglsses. « Les mafles il nommoit Clergaux, Monagaux. . . Les femelles il nom- nioit ClergeflTes, MoiiageJJcs… «  in, 15. « Les femelles, foient Clergelles, Monageffes ou Abbe- gefles, ne chantent motets plai- fans… » 21. Voir BardocticulU.

M0NASTICQUE. Cahalle vionaflicqiic. Voir Exposition.

Mondain. Voir Fat.

Mondanité. «… Non ignorant celle mondanité du’on doit auoir entre les Roys & princes… » (Epistre de Bouchet). IH, 505.

Monde. «… l’aultre monde, qui ell l’homme. » I, 256. «… l’au- tre petit monde, quieft-l’home… » H, 29. Voir Chevaucher, De- mourant (au), Desrayé, Detravé, Fat, Mestier, Microcosme.

MoNETTES. Voir Maunettes.

MoNGAS. Danse. III, 77.

MoNiCHORDiSER, pour vionochor- diser. Se remuer comme pour jouer du moiiochordion. «…mo- nichordi/ant des doigtz. . . » I, 30.

MoNNOiE, MoNNOYE. Voir Cinge, Gresse, Menu, Papimanicque.

MONNOIEUR, MONOYEUR. «… of-

ficines de faulx monnoieiirs… «  II, 23. Voir Alchymiste. MoNOCiioRDioN (Monochordon. Instrument.i une seule corde). « Euflhenes fus vue longue Cou- leurine iouoit des doigtz, comme fi feuft vu Monochordion. » II,

493- MoNOMACHiE (Monomachia, com- bat singulier). «… faire ef- prouue de leurs vertus en Mo- nomachie, c’eft adiré homme a homme… » III, 404-405.

MoNOPE. «… Tarandes, Vres, Monopes… » III, 121.

Monopole. Voir Chifme.

Monopole. «… fafché & mono- pole… » II, 307.

MoNORTicuLER. Voir Articuler.

M0NOSILLABE, Monosyllabe. « Comment Panurge interro- guant vu frère Fredon n’euft refponfe de luy, qu’en vtonofil- lahes. » III, 109 et IV, 334. «… il ne rend que monofyl- lahes… » IJ4.

MoNS. Mont. «… quant ilz vei- rent… le vwns Pelion pofé deffus le vions OlTe, & ia ef- branlé le mons Olympe… feu- rent tous effrayez. » II, 62. «… on mons Cœlion… » 97. «… le mons du Daulphiné… » 469. «… paffa mons Se vaux… » III, 49. Voir Mont.

Monsieur. Monsieur l’appétit. Voir Appétit. — de l’ours, du paige, du pape. Voir De, p. 177, col. 2. — du roy. « De quel meftier ferons nous monfienr du roy icy ? » I, 369. — du Roy de troys cuittes. Voir Cuiite. — le Roy. «… monfienr le Roy (ainfi fe nomment Chiquanous)… II, 325 et IV, 276. — fans queue. « Il feroyt monfienr fans queue. » l, 46 et IV, 96.

MoNSTER, Monter. « L’argent de tous montoit, par les pades qu’ilz luy enuoyoient, fix vingt quatorze millions deux efcuz & demy d’or. « 173. «… ne monjloyent en fa gorge en plus qu’vn pet en la voftre… »

381. Jeu

lette..

« A monte monte l’Efche- ., I, 83. — ferme d’équitation. «… woKfe ; ; comme fainfl Geor- ge… » I, 154. Monté à l’advaii- taige. Voir A, p. 6, col. 2. Voir Estriviers.