Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 06.djvu/192

Cette page n’a pas encore été corrigée


i84

SOURIS — SPACIEUX

iTi< »uluaife partie ne prendront chofes quelconques, ilz con- jjnoiftront/ojinfrê de bon. franc, & loyal couraige. » II, 12. "… demandant dont fuiudoil leur diflerent… » III, 82.

Souris, Sooru. "… enfin ne nafquit d’elle qu’vne petite /o »- ri ::^. « II, 119.

Aureille de Soiirii. Plante. Voir Myosohi.

Souris chauve. <•… accouftre- ment de velours incarnat fueil- letc de toille d’argent, à forme d’asfles de Souris chauue… » III, 408. Voir Axuiige, Quel.

SouspiR. Voir Jecter.

SOUSPIRAIL, SOUBSPIRAL en

lafchant à trauers voz velles par ce petit foubjpiral d’or que y voyés appofé (aux boires), com- me vne fleute, aultant que pen- ferez vous fuffire pour tout au lantement nauiger à toufiours en plaifir & feureté… » III, 227. Un soHspirail de vigueur. «… guerre faiifle fans bonne prouifion d’argent n’a qu’vn jfoujpirail de vigueur. » I, 171,

SouspiRER. Voir Lamenter,

SousTENiR. Voir Abstenir.

SouTTE. « Panurge comme vn boucq eftourdy fort de la Soutte… » II, 506. Voir Muccr.

SouvENAN’CE. Voir Mut.

Souvenir. Voir Souhvenir.

SouvENTESFOVs. «… fouueiiiesfoys fe adonnoit à reuerer, adorer, prier, &fupplier le bon Dieu… » I, 86.

SoY. Pronom réfléchi. Emploi de la forme tonique soy au lieu de la forme atone se, surtout devant un infinitif ou un participe. «… il feut contraind/ov repo- fer fuz les tours de l’eglife noftre dame. « I, 64. "… Gargantua foy peignant failoit tomber de fes cheueulx les boulletz d’artil-

lerye. » 158. «… foy embar- quant pour faire voille… « 185. «… il plaira ■ ta magnificence de foy y trouuer… » 308. «… non aulfi pouant/()_y com- modément pafTer du l’eruice de plufieurs animaulx, eut neceflité foy armer de nouueau. » II, 46. (( le voy Panurge… en vouloir équitable de foy marier… » 155. <c… n’eurent dequoy en temps de neceifité foy deffendre… » 261. (c Pantagruel /o} » complai- gnoit de cefle guerre. » 416. « Icelle ne fit difficulté de foy oppofer pour le fauuer. » III, 95. «… en fon poing tenoit pour foy appuyer vn bafton… » 148. «… fut grande rifee entre les fpeftateurs, foy esbahifTans comment on les auoit ainfi là mis & iettez… » 408. <(… mel- dits Seigneurs Reuerendiffimes, AmbalTadeurs, & autres Prelatz foy retirèrent en grande iubila- tion & contentement. » 412. Voir Complaindre (se), Reserver, Seguenie, Soubhayt.

Emploi du réfléchi dans des cas où nous employons aujour- d’hui le pronom personnel. « Le mouton… emporta en mer auecques/o) » le marchant… » II, 296-297. « Ceux du chafteau feirent refponfe, quilz vouloient la Nymphe pour foy… » III, 403. Voir Barrière.

De soy, de soy viesnies. <■…de foy ceffoient pourfuyure & folli- citer… » II, 197. (c… congneut Caïfar l’admirable nature de ce boys, lequel de foy ne faid feu, flambe, ne charbon… » 244. Voir Criticquer, Décliner.

Par sov, par soy-niesnies. Voir Par, p. 64, col. I. SoYE. Voir Saye.

Spacieux. «… quoy que la place foit des plus grandes & /pa-