Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment nous arriuafmes au Royaume de la Quinte EJfence, nommée entelechie.

Chapitre XVIII.

YAN’s prudemment couftoyé le tur- billon par l’efpace d’vn demy iour, au troifieme fuiuant nous fembla l’air plus ferain, que de coufturae : & en bon fauuement defcendifmes au porc de Mateochecnie peu di- ftanc du palais de la Quinte elTence. Deicendans au porc trouuafmes en barbe grand nom- bre d’archiers & gens de guerre, lefquels gardoient l’Arfenac : de prime arriuee, ils nous feifrent quaii peur. Car ils nous feifrent à tous laiiïer nos armes, & roguement nous incerroguerenc, difant, compères de quels pais eft la venue.^ Confins, refpondit Pa- nurge, nous fommes Tourengeaux, Ores venons de France, conuoiteux de faire reuerence à la dame Quinte effence, & vifiter ce trefcelebre royaume d’Entelechie. Que dites vous, interroguent-ils, dites vous Entelechie, ou Endelechie ? Beaux confins ref- pondit Panurge, nous fommes gens fimples & idiots, excufez la rufticicé de noftre langage, car au demou- rant les cœurs fonc francs & loyaux. Sans caufe,