Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE XI. 47

trouualmes la porte fermée : & nous fut diâ : , que là facilement on y entroit, comme en Auerne. A ilïïr reftoit la difficulté, & que ne fortirions hors en ma- nière que ce full, fans bulletin & defcharge del’affi- ftance : par celle feule raifon, qu’on ne s’en, va pas des foyrcs, comme du marclié, & qu’auions les pieds pouldreux. Le pis fut, quant paiîames le Guichet. Car nous fufmes prefentez pour auoir nollre bulle- tin & defcharge, deuant vn monlfre le plus hideux, que iamais fut defcrit. On le nommoit Grippe-mi- naud. le ne vous le fçaurois mieux comparer, qu’à Chimère, ou à Sphinx & Cerberus, ou bien au fimu- lachre d’Ofiris, ainfi que le figuroyent les Egyp- tiens, par trois telles enfemble ioinftes : fauoir efl d’vn lyon rugient, chien flattant, & d’vn loup bai- flant, entortillées d’vn dragon foy mordant la queue, & de rayons fcintillans à l’entour. Les mains auoit plaines de fang, les griphes comme de harpye, le mu- feau à bec de corbin, les dens d’vn fanglier quadran- nier, les yeux flamboyans comme vne gueule d’enfer, tout couuert de mortiers entrelaffez de pillons, feu- lement apparoiiïbyent les griphes. Le fiege d’iceluy & de tous fes collatéraux Chats garaniers, eftoit d’vn long rattelier tout neuf, au deflus duquel par forme de reuers inrtablees eltoient mangeoires fort amples & belles, félon l’aduertiflement du gueux. A l’endroit du fiege principal, eftoit l’image d’vne vieille femme, tenant en main dextre vn fourreau de faucille, en feneflre vne ballance, & portant bezicles au nez. Les coupes de la ballance eftoient de deux gibbefcieres veloutées : l’vne pleine de billon, & pendente, l’autre vuide & longue elleuee au delTus du trefbuchet. Et fuis d’opinion que c’eftoit le pourcraitl de iulVice Grippe-minaudiere, bien abhorrente de l’inftitution