Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


?ms^ ! ^^^^s^^^m

Comment nous pajfames le Guichet habité par Grippe- mtnaud archiduc des Chats-fourrej.

Chapitre XI.

K là pafTames condemnation, qui el\ vne autre Ille toute deferte : paflames aufli le guichet, auquel lieu Pantagruel ne voulut defcen- dre, & fift trefbien : car nous y fufmes faits prifonniers, & arrê- tiez de faift par le commande- ment de Grippe-minaud archiduc des Chats-fourrez. Parce que quelqu’vn de noll : re bande voulut vendre à vn ferrargent des chapeaux de Caiïade. Les Chats- fourrez font belles moult horribles & efpouuenta- bles : ils mangent les petits enfans, & paifTent fus des pierres de marbre. Aduifez beuueurs s’ils ne de- uroient bien eftre camus. Ils ont le poil de la peau non hors fortant^ mais au dedans caché : & portent pour leur fymbole & deuife tous & chafcun d’eux vne gibbeciere ouuerte : mais non tous en vne manière : car aucuns la portent attachée au col en efcharpe, autres fus le cul, autres fus la bedaine, autres fur le collé, & le tout par raifon & miilere. Ont aufll les griphes tant fortes, longues, & aflerees, que rien ne