Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/421

Cette page n’a pas encore été corrigée


LA SCIOMACHIE. 413

infignes. L’vne eft qu’il n’y eue noile, débat, diffen- tion, ne tumulte aucun : l’autre que de tant de vaiflelle d’argent en laquelle tant de gens de diuers eftatz furent feruiz, il n’y eut rien perdu n’efgaré. Les deux foirs i’ubfequens furent faits feuz de ioye en la place publique deuant le palais de mon dit Seigneur Reuerendiiïime, auecques force artillerie, & tant de diuerfitez de feuz artificielz, que c’eftoit chofe mer- ueilleufe, comme de gros ballons, de gros mortiers iettans par chacune fois plus de cinq cens fciopes & fufees, de rouetz à feu, de moulins à feu, de nues à feu pleines d’ei^oilles corufcantes, de fciopes en canon, aucunes pregnantes, autres reciprocantes, & cent autres fortes. Le tout fait par l’inuention dudic Vincentio, & du Bois le Court, grand Salpetrier du Maine.

ODE SAPPHICA

R. D. 10. CARDINALIS BELLAII.

Alercuri interpres fuperùin, venujlo Ore qui mandata refers vicijfim, Graîus hos circum volitans. (t illos, Prœpete curfu,

Adueni fanélis patribus^ fenique, Prœfidet qui concilio deorum. Quem fui fpeéïat foboles Quiritum Numinis injlar.