Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/349

Cette page n’a pas encore été corrigée


A MONSEIGNtVR DE MAILLEZAIS. 34I

Pour le prefcnt ie vous peux aduercir que mon affaire a efté concédé & expédié beaucoup mieux & plus feurement, que ie ne l’eufTe fouhaiccé & y ay eu ayde & confeil de gens de bien, mefmement du Cardinal de Genutijs qui eft luge du Palais & du Cardinal Simoneca qui eltoit auditeur de la Chambre & bien fcauant & entendant telles matières. Le Pape eftoit d’aduis que ie pafTafTe mondid affaire per Cameram. Les fufdifts ont elle d’aduis que ce fuft par la Cour des Contredits, pour ce que in foro contentiofo elle eft irréfragable en France & quœ per contradiéîoria tranftguntur tranfeunt in rem iudicatam, quœ autem per Cameram ùr im~ pugnari pojfunt & in iudicium veniunt. En tout cas il ne me refte que leuer les bulles fub plumbo. Monfeigneur le Cardinal du Bellay enfemble Mon- feigneur de Mafcon m’ont aiïeuré que la compofi- tion me fera faide gratis, combien que le Pape par vfance ordinaire ne donne gratis fors ce qui eft expédié per Cameram. Reftera ieulement à payer le référendaire procureurs & aultres tels barbouil- leurs de parchemin. Si mon argent eft court, ie me recommanderay à vos Aulmofnes car ie croy que ie ne partiray point d’icy que l’Empereur ne s’en aille. Il eft de prefent à Naples, & en partira félon qu’il a efcript au Pape le fix^. de lanuier. la toute cette ville eft pleine d’Efpagnols & a enuoyé par deuers le Pape vn Ambaiïadeur exprez oultre le fien ordi- naire, pour l’aduertir de fa venue. Le Pape luy cède la moiftyé du Palais & tout le bourg de fainft Pierre pour fes gents & faicl apprefter trois mille lifts à la mode Romaine fçauoir eft des matrats car la ville en eft defpourueue depuis le fac des Lanlquenetz : & a faid prouifion de foing, de paille,