Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE IlII. 21

chargent en cefte Ifle BofTard. C’eft, dit Panurge, rifle Bouchard lez Chinon. le dis BofTard, refpon- dit Aeditue. Car ordinairement ils font boffus, borgnes, boiteux^ manchots, podagres, contrefaits, & malefîciez, poix inutile de la terre. C’efi : , dit Pantagruel, couilume du tout contraire es Inftitu- tions iadis obferuees en la réception des pucelles Veftales : comme atceife Labeo AntilHus, eiloit défendu à cefte dignité eflire fille qui euft vice aucun en l’ame, ou en fes fens diminution, ou en fon corps tafche quelconque, tant fufi : occulte & petite. le m’efbahis, dit Aeditue continuant, fi les mères de par delà les portent neuf mois en leurs flancs, veu qu’en leurs maifons elles ne les peuuent porter ne patir neuf ans, non pas fept le plus fou- uent, & leur mettans vne chemife feulement fus la robbe, fur le fommet de la tefle leurs couppans ie ne fcay quant cheueux, auec certaines paroUes apotro- phees & expiatoires, comme entre les Aegyptiens par certaines linollolies & rafures efloient créez les Ifiacques, vifiblement, apertement, manifeflement par metempfichofie Pythagorique^ fans lefion ne blef- fure aucune, les font oifeaux tels deuenir que pre- fentement les voyez. Ne fcay toutesfois, beaux amis, que peult eftre, ne doibt, que les femelles foient ClergefTes, MonagefTes, ou Abbegeffes, ne chantent motets plaifans & charifteres comme on fouloit faire à Oromafis, par l’inftitution de Zoroafter : mais catarates & fytorpees comme on faifoit au Dîemon Arimanian, & font continuelles deuotions de leurs parens & amis, qui en oifeaux les transformèrent, ie dis autant ieunes que vieilles.

Plus grand nombre nous en vient de lourfanfpain, qui eft excefTiuement long. Car les AfTaphis habi-