Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/283

Cette page n’a pas encore été corrigée


EPISTRE DV LYMOSIN

DE PANTAGRVEL

GRAND EXCO RIA TE V R DE LA LINGVE LATIALE

Enuoyée à vn fien amiciffime, refident en l’inclite & famofijjïme vrbe de Lugdune.

Aucuns venans de tes lares patries, Noz aures ont de tes noues remplies : En recitant les placites extrêmes Dont à prei’ent fruis, & pifque à melme Stant à Lugdune es gazes palladines : Où en conuis Nymphes plus que diuines A ton optât s’oflerent, & oftendent. Les vnes, pour tes diuices, prétendent T’accipier pour coniuge : Autres font Lucrées par toy, aufli toft qu’elles ont Gufté tes dids d’excelfe aménité : Tant bien fulcis, quVne virginité Rendroyent infirme, & prefle à corruer^ Lorfque tu veux tes grands ides ruer.

Par ainfi donc, fi ton efprit cupie A tous momens de dapes : il cambie. Puis fi de l’vrbe il fe fent faturé, Ou du coït demy defnaturé,