Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/256

Cette page n’a pas encore été corrigée


Des quatre faijons de Vannée. Et premièrement du printemps.

Chapitre VII.

N toute celle année ne fera qu’vne Lune, encores ne fera elle point nouuelle. Vous en eftes bien marriz vous autres qui ne croyez mie en Dieu, qui perfecutez fa fainde & diuine paroUe, enfemble ceulx qui la maintiennent. Mais allez vous pandre, ia ne fera autre lune que celle laquelle Dieu créa au commencement du monde, & laquelle par l’effeft de fadide facre parolle a eflé eftablie au firmament pour luyre. & guider les humains de nuid. Ma Dia ie ne veulx par ce inférer qu’elle ne montre à la terre & gens ter- reftres diminution, ou accroiffement de fa clarté, félon qu’elle approchera ou s’efloignera du Soleil. Car, Pourquoy ? Pour autant que &c. Et plus pour elle ne priez que Dieu la garde des loups, car ilz n’y toucheront de ceil : an, ie vous affie. A pro- pos : vous verrez cefte faifon à moytié plus de fleurs, qu’en toutes les trois autres. Et ne fera réputé fol