Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/248

Cette page n’a pas encore été corrigée


Des fruiéli ; ^ biens croijfant de terre.

Chapitre IIII.

E troue par les calcules de Albu- mafer on liure de la grande coniunftion, & ailleurs^ que cefte année fera bien fertile auecques planté de tous biens à ceulx qui auront de quoy. Mais le hobelon de Picardie craindra quelque peu la froidure, l’auoine fera grand bien es chenaux : il ne fera gueres plus de l’art que de pourceaux à caufe de Pifces afcendant. Il fera grande année de caquerolles. Mercure menafTe quelque peu le perfil, mais ce nonobftant il fera à pris raifonnable. Le foucil, & l’ancholie croiftront plus que de couftume, auecques abondance de poires d’angoiiïe. De bledz, de vins, de fruitages, & legumages, on n’en veit onc- ques tant fi les foubhaytz des pouures gens font ouiz.

"W