Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/228

Cette page n’a pas encore été corrigée


220

APPENDICE.

Du merdiguon. Des croquinpedaigues. Des tintaloyes. Des piedz aboulie. Des chinfreneaulx.

Des nez d’as de tréfiles

en pafte. De pafque deiïolles. Des ertafiUades. Du guyacoux.

Pour le dernier fcruice furent prefentees

Des drogues fernogues.

Des tricquedandaines.

Des gringuenauldes à la ioncade.

Des brededinfbrededas.

De la galimaffree à l’ef- cafîgnade.

De barabinbarabas.

Des mocquecroquettes.

De hucquemafche.

De la tirlytantaine.

Des neiges d’an tan def- quelles ilz ont en abon- dance en Lanternois.

Des gringâletz.

Du fallehort.

Des mirelaridaines.

Des mizenas.

Des grefamines fruift

delicieulx. Des marioletz. De fricquenelles. De la piedebillorie. De la mouchaicalade. Du fouffleauculmyen. De la menigance. Des tritrepoluz. Des befaibenus. Des aliborrins. Des tirepetadans. Du coquerin. Des coquilles bêtifions. Du croquignologe. Des tinftamarrois.

Pour defcerte apportèrent vng plain plat de merde couuert d’eRrongs fleuris. C’eftoit vng plat plain de miel blanc couuert d’vne guimple de foye cramoi- fine.

Leur boitte feut en tirelarigotz vaiiïeaulx beaulx & anticques. Et riens ne beurent fors Elaiodes breuuaige aiïez mal plaifant en mon gouft, mais en